Il est parfois difficile de vivre avec l’arthrose au quotidien. Cette maladie, qui se caractérise par une usure du cartilage, peut apparaître dès 40 ans et se traduit généralement par des douleurs et raideurs au niveau des articulations. Elle peut toucher de nombreuses zones comme les cervicales, le dos, les hanches, mains ou pieds. Si elle est habituellement traitée avec des anti-inflammatoires, il existe des solutions naturelles tout aussi efficaces. Découvrez cinq solutions naturelles pour soulager les douleurs articulaires liées à l’arthrose et ralentir son développement.

Les plantes

Parmi les plantes, la gaulthérie est l’une des plus efficaces pour soulager les douleurs liées à l’arthrose. L’huile essentielle de gaulthérie est composée à 99 % de salicylate de méthyle, une substance anti-inflammatoire.

D’autres huiles essentielles peuvent aider en agissant sur les articulations comme le lavandin, le basilic exotique, et l’eucalyptus citriodora.

Ces huiles essentielles s’utilisent en massage. Diluez quelques gouttes dans une huile végétale neutre puis massez l’articulation douloureuse jusqu’à ce que l’huile chauffe. Répétez ce geste si besoin, jusqu’à deux fois par jour.

Bon à savoir : les huiles essentielles sont à manipuler avec précaution. Elles sont contre-indiquées chez les enfants de moins de 7 ans, aux personnes asthmatiques et aux femmes enceintes ou allaitantes.

L’exercice physique

Pour empêcher que vos articulations s’ankylosent, il est nécessaire de les mobiliser régulièrement. Des exercices doux comme des étirements ou des exercices de renforcement vous aideront à lutter contre la rigidité articulaire. Si possible, pratiquez ces exercices plusieurs fois par semaine, sauf si vous devez rester au repos ou durant une crise.

En cas de doute sur les exercices à pratiquer, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

>  À lire aussi : Gagner en souplesse articulaire

L’alimentation

Les toxines sont en partie responsables de l’arthrose. Pour favoriser leur élimination, il est ainsi préférable de manger des aliments riches en antioxydants naturels comme les fruits et légumes bio, céréales complètes, l’ail, viande blanche et boire du thé vert ou du thé noir.

En cas d’arthrose, des plats riches en bonnes graisses et omega-3 sont recommandés, car ces derniers ont une action anti-inflammatoire. Au menu : des poissons gras comme le saumon, les sardines, le maquereau, etc. ainsi que des huiles de colza, de noix ou de cameline.

Enfin, des légumes crucifères comme les choux (rouge, blanc, frisé, de Bruxelles, etc.), navet, brocoli, ou cresson sont riches en sulforaphane, une substance végétale qui permet de ralentir la destruction du cartilage.

Les thérapeutiques

Pour limiter les douleurs de l’arthrose, des thérapeutiques physiques sont conseillées comme :

  •   L’acupuncture

Avec un effet similaire à celui de la morphine, cette médecine douce stimule les endorphines qui contribuent à apaiser les douleurs articulaires. L’acupuncture agit sur l’inflammation, stimule la circulation du sang et détend les muscles contractés. Elle est généralement conseillée pour l’arthrose de la hanche et du genou.

  •   La cure thermale

L’hydrothérapie permet de mettre ses articulations au repos et d’atténuer la douleur liée aux troubles articulatoires. Elle donne généralement de bons résultats : dans l’année qui suit une cure thermale, la plupart des curistes déclarent moins souffrir, bouger plus facilement et réduisent leur consommation de médicaments aux effets parfois indésirables. Une cure thermale s’adapte aux besoins de chacun et peut employer plusieurs méthodes : jets filiformes, application de boues chaudes, etc. Il est possible de bénéficier d’une cure conventionnée prise en charge par la Sécurité sociale, sur prescription médicale.

Les compléments alimentaires

Certains nutriments sont bénéfiques pour lutter contre le développement de l’arthrose, comme le cuivre, le silicium, les vitamines C et E et l’huile de poisson (oméga-3). Ces vitamines et oligoéléments possèdent également des propriétés anti-inflammatoires qui aident à soulager les douleurs.

Pour vous supplémenter, optez pour des compléments alimentaires spécifiques comme :

Ce complément alimentaire convient notamment aux personnes âgées, sportives, ou toute personne sollicitant beaucoup ses articulations. Il contribue à améliorer votre mobilité articulaire et contient notamment :

–       du manganèse et du zinc pour maintenir une ossature en bonne santé ;

–       du cuivre qui contribue au maintien de tissus conjonctifs ;

–       de la vitamine B6 et vitamine E ;

–       du sélénium ;

–       des oméga-3.

Un complément alimentaire qui aide à préserver votre capital cartilagineux. Il contient de la glucosamine et de la chondroïtine, un duo protecteur jouant un rôle essentiel dans la formation des éléments articulaires (cartilage, ligaments, tendons…). Des études cliniques ont montré que ces deux micronutriments aident à réduire la douleur, améliorent la mobilité, peuvent aider à réduire la progression de l’arthrose.

Il contient du curcuma 100 % bio et végan, une plante traditionnelle indienne riche en curcumine. Cet actif aide à soulager les douleurs articulaires en réduisant la production de cytokines, des molécules encourageant l’inflammation. Il s’agit d’un anti-inflammatoire puissant qui offre l’avantage de ne pas avoir d’effets secondaires néfastes pour l’organisme.

>  À lire aussi : Curcuma choix naturel dans terrains inflammatoires

Une fois l’arthrose installée, le cartilage ne se répare pas : on ne peut qu’essayer de diminuer les symptômes. Ces types de compléments alimentaires agissent de manière à soulager la douleur si vous souffrez de raideurs articulaires ou articulations douloureuses, mais peuvent aussi (et surtout) être utilisés en prévention. Anticiper et se supplémenter avec les bons nutriments permet en effet de ralentir la progression de la maladie et d’en limiter les dégâts. Vous avez désormais toutes les clés en main pour protéger vos articulations !

Autres articles

6 trucs et astuces naturels contre la cystite

La cystite est une infection urinaire causée par une bactérie naturellement située dans la flore intestinale, l’Escherichia coli. Cette inflammation est fréquente et touche majoritairement les femmes. Généralement sans gravité, elle est toutefois désagréable [...]