Le rhume et l’allergie sont généralement à l’origine d’un nez bouché avec un écoulement nasal, des éternuements et des difficultés à bien respirer. Si le nez qui coule n’est pas inquiétant, il s’avère gênant au quotidien et rend vos nuits difficiles. Pour décongestionner vos voies respiratoires, il existe des moyens simples, efficaces et naturels. Découvrez nos conseils pour retrouver une respiration dégagée.

 1. Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des solutions naturelles qui aident à mieux respirer. Les plus efficaces ? L’eucalyptus radié – l’un des plus redoutables contre la congestion nasale, la menthe poivrée, le ravintsara, le niaouli, le pin et la lavande fine. Il est possible de les utiliser de plusieurs façons :

  •   En inhalation : la vapeur d’eau associée aux principes actifs des huiles essentielles constitue une solution infaillible pour déboucher naturellement le nez. Pour procéder à l’inhalation, versez de l’eau bouillante dans un bol ou un inhalateur, puis ajoutez-y deux gouttes d’huile essentielle de votre choix. Couvrez-vous la tête avec une serviette pour empêcher la vapeur de s’échapper, fermez les yeux, puis respirez la vapeur pendant une dizaine de minutes.

Astuce ! Si vous manquez de temps pour faire une inhalation à la vapeur, versez quelques gouttes sur un mouchoir (ou sur votre oreiller la nuit) et respirez-le jusqu’à amélioration.

  •   En diffusion : les huiles essentielles diffusées dans l’air permettent de l’assainir tout en vous faisant profiter de leurs bienfaits.
  •   En application cutanée : pour dégager les voies respiratoires, mélangez quelques gouttes d’huile essentielle à une huile végétale puis appliquez-la en friction sur le thorax, sous la voûte plantaire ou le long de la colonne vertébrale.

Bon à savoir : les huiles essentielles s’utilisent avec précaution et sont déconseillées chez les enfants de moins de 7 ans, les personnes asthmatiques et les femmes enceintes ou allaitantes.

>  À lire aussi : Solutions naturelles pour le rhume ou le nez bouché

2. L’eau de mer

Le spray à base d’eau de mer contient des sels minéraux et oligo-éléments efficaces pour décongestionner les muqueuses. Pour dégager votre nez qui coule d’un surplus de mucus, nettoyez les fosses nasales 2 à 3 fois par jour. Ce produit est disponible en pharmacie, parapharmacie ou magasins bio.

Il est possible de se préparer une solution maison en diluant quelques gouttes de jus de citron dans de l’eau. Versez le mélange dans un flacon et pulvérisez-le dans votre nez. Réitérez ensuite le nettoyage plusieurs fois par jour.

3. La compresse d’eau chaude

Une compresse d’eau chaude sur le nez ou le front aide à soulager la pression des sinus et décongestionner le nez. Allongez-vous, posez la compresse pour qu’elle recouvre vos sinus tout en laissant vos narines dégagées, et reposez-vous jusqu’à ce qu’elle refroidisse. Répétez ce geste plusieurs fois par jour si nécessaire. Si vous n’avez pas de compresse, une petite serviette ou un gant de toilette feront également l’affaire.

4. Les aliments

Certains aliments sont sources de toxines en partie responsables du nez bouché. Pour limiter la surproduction de mucus, évitez ainsi de consommer du lait et ses dérivés (fromages, yaourts, etc.), sucres raffinés (pâtisseries, sucre blanc, etc.), céréales (blé, avoine, riz, etc.) et féculents.

À l’inverse, n’hésitez pas à intégrer davantage de fruits et légumes frais biologiques et de saison dans votre alimentation. Il existe également des antibiotiques naturels à ajouter dans ses plats comme l’ail, l’oignon et le gingembre.

Enfin, le radis noir, en crudité ou en jus, est reconnu pour booster les défenses naturelles en raison de sa forte teneur en vitamine C, potassium et raphanine. Une soupe de poulet ou un bouillon de poule sont également très efficaces contre le rhume, car riches en cystéine.

5. Les boissons

Si vous avez le nez qui coule, il ne faut pas hésiter à abuser des boissons. Les liquides chauds notamment sont idéaux, car la chaleur aide à décongestionner le nez et adoucir la gorge. L’eau et les tisanes permettent d’hydrater les voies respiratoires et atténuer la pression dans les sinus en rendant le mucus plus liquide.

Les infusions les plus efficaces ? Le thym, qui est la plante la plus reconnue, mais aussi la camomille, le serpolet ou les feuilles de romarin. Si vous le pouvez, ajoutez dans vos tisanes du gingembre, du citron ou du miel. Ce dernier agit aussi pour calmer les maux de gorge.

6. Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires peuvent vous aider à soulager une gorge ou un nez irrité. Ils sont justement dosés et sont formulés à base de plantes et d’huiles essentielles. Si vous avez le nez qui coule, il existe :

  •   Lero Eucalyptol, à base d’huiles essentielles bio d’eucalyptus, de myrte et de lavande. Il contribue au confort et au dégagement des voies respiratoires supérieures. Sous forme de gélules, il peut se prendre dès les premiers signes des maux d’hiver comme une sensation de nez bouché, des éternuements ou un écoulement nasal.
  •   Léro Nez et Gorge : il s’utilise pour toute la famille dès l’âge de 3 ans, aide à calmer la gorge irritée et facilite la respiration. Sous forme de solution buvable, il contient de l’extrait de guimauve, de primevère et d’erysimum ; trois plantes reconnues pour apaiser et adoucir la gorge. Le plus ? Un goût de cola naturel est rajouté pour faciliter sa prise.

Bon à savoir : d’autres produits, comme ceux de la ruche (gelée royale, propolis, pollen) constituent d’excellents coups de pouce pour booster l’immunité de toute la famille.

>  À lire aussi : Solutions naturelles pour le rhume chez l’enfant

Autres articles

Vitamines et allaitement

Ça y est, la famille s’est agrandie ! Vous rentrez enfin à la maison avec bébé, et vous avez fait le choix d’allaiter. Même si l’allaitement est quelque chose de naturel, cela n’en reste pas [...]