La cystite est une infection urinaire causée par une bactérie naturellement située dans la flore intestinale, l’Escherichia coli. Cette inflammation est fréquente et touche majoritairement les femmes. Généralement sans gravité, elle est toutefois désagréable au quotidien et se manifeste avec des brûlures lors de la miction, des douleurs dans le bas-ventre et un besoin fréquent d’aller aux toilettes. Heureusement, il existe des solutions pour vous aider à soulager la cystite naturellement.

1. Boire de l’eau

L’apparition de la cystite est favorisée par un certain nombre de facteurs, notamment une mauvaise hydratation. Dès les premiers symptômes, il est conseillé de boire au minimum 2 litres d’eau par jour. Des boissons comme le thé, les bouillons et les jus conviennent également.

De plus, ne vous retenez jamais d’aller aux toilettes, notamment après un rapport sexuel. Il est important d’éliminer rapidement les éventuelles bactéries. Évitez également de porter des vêtements trop serrés ou de rester assise pendant une longue durée.

Attention : ces conseils s’appliquent dans le cas d’une infection urinaire non compliquée. Si d’autres symptômes apparaissent comme une fièvre ou des douleurs lombaires, consultez un médecin.

>  À lire aussi : Confort urinaire

2. Effectuer un massage aux huiles essentielles

Grâce à leurs propriétés anti-infectieuses et antibactériennes, les huiles essentielles peuvent vous aider à soulager les troubles urinaires. Les plus efficaces pour soulager la cystite sont :

–       le thym à linalol ;

–       le tea tree (arbre à thé) ;

–       le palmarosa ;

–       le cajeput ;

–       l’origan ;

–       la sarriette des montagnes ;

–       le ceylan (cannelle écorce).

Elles peuvent s’utiliser seules ou en synergie, diluées dans une huile végétale (macadamia, calendula, calophylle, pépins de raisins, etc.). Une fois le mélange préparé, effectuez un massage sur la zone du bas du ventre. Ce dernier peut s’effectuer plusieurs fois par jour.

Bon à savoir : l’utilisation d’huiles essentielles est contre-indiquée chez les enfants de moins de sept ans, les personnes asthmatiques et les femmes enceintes ou allaitantes.

3. Supprimer certains aliments

Certains aliments irritants et acidifiants favorisent l’apparition de la cystite comme :

–       les laitages ;

–       la charcuterie et la viande rouge ;

–       le vin blanc ;

–       le café ;

–       le sucre raffiné ;

–       les produits riches en gluten.

Consommez des légumes frais et crus de préférence, ainsi que des jus de légumes comme la tomate.

4. Faire un cataplasme d’argile

Pour soulager les douleurs liées à la cystite, il est conseillé d’appliquer un cataplasme d’argile verte assez épais (environ 2 cm d’épaisseur) sur la zone de la vessie. Laissez-le agir pendant 30 à 40 minutes. S’il devient chaud avant la fin de la pose, renouvelez-le.

5. Profiter des bienfaits des plantes

Rien de plus naturel que de faire appel aux vertus des plantes pour soulager la douleur. En cas d’infection urinaire, des mélanges de plantes en infusion permettent de nettoyer les voies urinaires et limiter la présence de bactéries indésirables. À chaque plante, son action :

–       antibactérienne : baies de canneberge, myrtille ;

–       diurétique : queue de cerise ;

–       antiseptique : bruyère séchée.

Infusez-les dans de l’eau bouillante puis buvez votre breuvage tout au long de la journée (5 ou 6 tasses).

Une tisane au thym bio ou au cranberry est également efficace. Ces plantes possèdent en effet des vertus antivirales et antibactériennes reconnues.

6. Restaurer l’équilibre de la flore vaginale

La flore vaginale est constituée en majorité de lactobacilles, des bactéries qui protègent votre organisme. De nombreux facteurs peuvent la déséquilibrer comme les menstruations, les antibiotiques, l’usage d’un savon agressif, les rapports sexuels… Dans ce cas, l’équilibre entre les bactéries est perturbé et l’infection urinaire peut survenir.

Pour rééquilibrer la flore vaginale, des solutions naturelles existent comme le jus de cranberry.

Cette baie rouge est riche en proanthocyanidines (PAC), un composant efficace agissant sur les bactéries qui se développent dans le système urinaire. Le jus de cranberry (canneberge) est notamment recommandé en prévention. En cas de crise, il existe des gélules dont la formule concentrée aide à soulager les symptômes de la cystite.

Notre recommandation ? Léro Gynélys, un complément alimentaire idéal pour les femmes qui souhaitent préserver leur équilibre intime. Les capsules contiennent de la cranberry, ainsi que des ferments lactiques (Lactobacillus Rhamnosus et Lactobacillus Fermentum), une composition qui agit de manière à soulager la sphère vésicale et restaurer la sphère vaginale.

Pour éviter que les symptômes de la cystite ne s’aggravent, adoptez ces astuces naturelles dès les premiers symptômes. S’ils persistent, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien.

Autres articles

Vitamines et allaitement

Ça y est, la famille s’est agrandie ! Vous rentrez enfin à la maison avec bébé, et vous avez fait le choix d’allaiter. Même si l’allaitement est quelque chose de naturel, cela n’en reste pas [...]