3 bonnes habitudes à prendre pour prévenir les troubles de la prostate

Homme âgé souriant

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui peut continuer de grandir avec l’âge. En augmentant de volume, elle peut causer un trouble fonctionnel : l’hypertrophie bénigne de la prostate (HPB). Il concerne aujourd’hui un homme sur deux après la cinquantaine et se manifeste par des besoins fréquents et impérieux d’uriner (en particulier la nuit) ainsi qu’une évacuation incomplète de l’urine à chaque passage aux toilettes. Un problème qui peut impacter la qualité de vie et perturber le sommeil. Nos conseils pour prévenir et soulager les troubles de la prostate.

L’alimentation, pour améliorer l’état de la prostate

La prévention passe avant tout par la fourchette ! L’alimentation a en effet un impact direct sur l’état et le fonctionnement de vos organes. Pour lutter contre les troubles de la prostate, il est essentiel d’adopter une alimentation saine et riche en fibres, qui fait la part belle aux céréales complètes, fruits et légumes bio, notamment aux crucifères comme les choux ou brocolis. Ces derniers sont riches en antioxydants et aident votre organisme à fonctionner de manière optimale.

Privilégiez également des aliments qui enrichissent votre apport en oméga-3 et 9, comme les poissons gras et huiles végétales (colza, noix, périlla, etc.), ainsi que les produits riches en zinc comme les crustacés, fruits de mer, légumes secs, et levure de bière. Ils jouent un rôle dans la santé de la prostate et contribuent à la régulation du taux de testostérone.

Le thé vert est reconnu pour son action anti-inflammatoire, antibactérienne et antivirale. Boire une tasse au quotidien contribue à réduire la pression sur l’urètre et limite ainsi les douleurs causées par le trouble de la prostate.

Enfin, modérez votre consommation de produits laitiers et aliments épicés qui peuvent irriter les voies urinaires. De même le sucre raffiné, les viandes rouges et la charcuterie sont autant d’éléments qui augmentent le risque d’inflammation au niveau de la prostate et accélèrent le vieillissement.

Le saviez-vous ?

Les graines de courge sont réputées pour leurs propriétés diurétiques. Elles contiennent des omégas-3, des antioxydants, et du zinc, et permettent de stimuler le flux urinaire, réduire les problèmes de miction et retrouver un bon confort urinaire. À parsemer quotidiennement dans vos salades ou plats, ou à grignoter en guise de snack.

De l’importance d’une meilleure hygiène de vie

En matière d’hygiène de vie, gardez en tête que ce qui est bon pour votre corps, votre cœur et votre cerveau, est bon pour votre prostate. Si le grossissement de la prostate est un processus naturel et fréquent, il est possible d’agir en amont pour limiter les gênes urinaires. Si cet organe est en effet discret, il mérite qu’on s’en préoccupe.

Quelques conseils pour adopter un mode de vie plus sain :

–       faire de l’exercice : la pratique régulière d’une activité sportive aide à limiter les risques d’HPB. Évitez toutefois les sports qui bousculent le plancher pelvien comme le vélo ou l’équitation ;

–       ne pas rester assis trop longtemps ;

–       réduire son stress au quotidien ;

–       limiter (voire arrêter) sa consommation d’alcool, de tabac et de boissons contenant de la caféine.

>  À lire aussi : Confort urinaire

Les plantes au secours de la prostate

Certaines plantes permettent d’améliorer l’état de sa prostate. Parmi elles ? Le palmier nain, une plante dont les baies sont riches en acides gras et phytostérols. De nombreuses études ont montré que ces dernières contribuent de manière significative à limiter les troubles urinaires liés à l’HPB, voire à réduire le volume de la prostate si elles sont consommées sur le long terme. L’extrait de palmier nain est accessible sous de nombreuses formes (gélules, comprimés, poudre, etc.).

D’autres plantes, comme le prunier africain (pygeum) ou les racines d’ortie, sont réputées efficaces pour soulager les troubles urinaires liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate. Elles sont d’ailleurs généralement proposées en synergie avec le palmier nain, afin de renforcer leurs effets bénéfiques. Le plus ? L’absence d’effets secondaires, et la possibilité de les prendre en mesure de prévention.

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Femme ressentant l'air

Comment bien se concentrer : 3 astuces naturelles pour la concentration

Découvrez les plantes et astuces naturelles efficaces pour améliorer votre concentration et être plus...
lire la suite
Jeune femme souriante qui se réveille de bonne humeur et en forme

4 astuces naturelles pour combattre la fatigue

Changement de saison, stress, mauvais sommeil, carence nutritionnelle… Au quotidien, nous sommes régulièrement...
lire la suite
Femme avec les yeux fermés dégustant une tisane paisiblement

Les plantes à la rescousse, quelles tisanes choisir ?

Voici l’un des procédés les plus simples pour trouver calme et sérénité. La tisane est le moyen qui permet...
lire la suite
Plante eschscholzia

L'eschscholtzia, une plante pour lutter contre les troubles du sommeil

L'eschscholtzia aide à lutter contre les troubles du sommeil de façon naturelle. Comment agit-elle et...
lire la suite