Créer du lien avec bébé pendant la grossesse

Moment de complicité entre une maman et sa fille avec l'arrivée d'un futur bébé

Apprendre à se connaître pour se reconnaître à la naissance

Pourquoi attendre la naissance pour faire connaissance avec son enfant ? Il est capable de percevoir beaucoup de choses depuis votre ventre, et vous le sentez bouger au bout de quelques mois.

Ce que bébé perçoit

Seule la vue reste peu développée jusqu’à la fin de la grossesse. Tous les autres sens se mettent en place entre le 3° et le 5° mois : toucher, odorat-goût, ouïe. Il semblerait que le liquide amniotique peut s’aromatiser de ce que vous mangez (tout comme votre lait), mais ce ne sera pas la voie la plus simple pour créer du lien avec votre enfant ! En revanche, il touche et explore son corps et les parois utérines, ressent une caresse à travers la paroi du ventre, perçoit les bruits intérieurs (en particulier votre battement de cœur) et extérieurs.

Ce que vous percevez

Il n’y a pas de règles pour prévoir à quel moment vous allez ressentir les mouvements de votre bébé : c’est différent pour chaque femme, et différent pour chaque grossesse. Bien sûr, quand ce n’est pas la première fois, on sait un peu mieux à quoi s’attendre et on ne confond plus les tous premiers mouvements perceptibles avec des mouvements intestinaux. En général, ces mouvements sont ressentis à partir de 3 mois ½ à 5 mois de grossesse. Il est curieux de voir bébé bouger lors de la première échographie, vers 12 semaines d’aménorrhée, et de ne rien sentir ! A la seconde échographie, vers la 22° semaine, la question ne se pose plus.

Contact par le toucher

Spontanément, vous posez votre main sur votre ventre. Peut-être le caressez-vous… Ce n’est pas une lubie de femme enceinte : bébé perçoit la pression sur le ventre. Il peut même venir se « lover » contre la main ou taper dedans, pour la plus grande joie du futur papa et des éventuels grands frères et sœurs. Vous pouvez bercer votre bébé en appliquant de doux mouvements de part et d’autre de votre ventre. Après la naissance, entretenez ce toucher doux par des massages, notamment au moment du bain : votre enfant reconnaîtra votre toucher. Il est possible d’accompagner la grossesse spécifiquement avec cet art du toucher : c’est l’haptonomie, proposée par certaines sages-femmes. Comme dans toute communication, il faut être deux : si vous cherchez le contact avec votre enfant alors qu’il dort, il ne répondra pas. Acceptez qu’il ne soit pas « disponible » à cet instant et respectez son repos. Il saura se signaler dès son réveil ! Vous allez d’ailleurs repérer les phases d’activité spontanée de bébé : ce seront des moments privilégiés pour ces moments de contact par le toucher.

Contact par le son

Le principal lien sonore avec bébé est le bruit régulier des battements de votre cœur qui rythme sa vie intra-utérine. Il a été montré que l’enfant qui entend dans un haut-parleur le bruit du battement de cœur de sa mère s’apaise instantanément, et ce jusqu’à l’âge de 18 mois, même s’il ne la voit pas ! C’est dire toute l’importance de ces moments que vous prendrez avec bébé après sa naissance pour le laisser reposer contre vous, peau à peau, afin qu’il retrouve ce bruit synonyme de calme et de sécurité pour lui. Votre enfant perçoit bien sûr aussi votre voix, ainsi que celle des personnes qui vous entourent au quotidien. Si vous choisissez un air que vous fredonnez souvent pendant la grossesse, votre enfant le reconnaîtra dès sa naissance. Connaissez-vous le « chant prénatal » ? Il renforce la musculature abdominale et périnéale, et peut accompagner les contractions pendant l’accouchement : des bienfaits pour maman et bébé ! En Indonésie, la femme enceinte porte un petit carillon en pendentif qu’elle accroche ensuite près du bébé après la naissance : il reconnaît le tintement et s’apaise même si maman n’est pas juste à côté de lui ! Ce sont les « bolas », on en trouve (à tous les prix !) facilement sur internet ou dans les magasins de puériculture.

Contact intuitif

En-dehors de ces modes de contact « prouvés par la science », il me faut aussi parler de ces ressentis, de ces intuitions inexplicables, qui concernent aussi bien la future maman que le futur père. Cette impression de connaître le sexe du bébé bien avant que l’échographie puisse l’affirmer. Ou ce prénom qui se présente et insiste tellement qu’on finit par le choisir pour l’enfant… Et si nos consciences pouvaient communiquer avant la naissance ? Comme une sorte de télépathie… Si c’est impossible, la méditation proposée restera toujours un moment agréable de détente et d’imagination. Et dans le cas contraire, ne serait-ce pas merveilleux de pouvoir déjà transmettre son amour à son enfant, et de recevoir le sien ? Découvrez cette méditation et faites-vous votre propre idée sur la question !

Se reconnaître

Cet enfant qui est né, on peut se demander fugacement si c’est bien celui qu’on a porté pendant tous ces mois. Et quelle surprise, quel bonheur, de le voir « sourire aux anges » en entendant votre voix fredonner l’air entendu pendant la grossesse, ou s’apaiser presque instantanément en le laissant poser son oreille contre votre poitrine pour qu’il retrouve le bruit de votre cœur. Ces liens que vous créez pendant sa vie intra-utéro sont palpables après la naissance : vous êtes SA maman, pas de doute !

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Maman qui prépare son fils pour aller à l'école

Exploration de notre nature cyclique – La Femme Réceptive en moi

L’apparition de vos saignements annonce à votre corps que vous quittez cette phase de Femme Aimante pour...
lire la suite
AdobeStock_240013290-scaled-1
Jeune femme en hauteur avec des jumelles - vue sur la forêt et la nature environnante

Exploration de notre nature cyclique – La Femme Visionnaire en moi

La phase d’ovulation se termine et votre corps rentre en phase de préparation pour accueillir les saignements. Cette...
lire la suite
cardio_ménopause

Comment réduire les risques de maladies cardiovasculaires à la ménopause

Hypertension, angine de poitrine, insuffisance cardiaque… À la ménopause, le cœur des femmes est plus...
lire la suite