Comment rester en forme pendant la grossesse ?

Fatigue, nausées matinales, humeur fluctuante, maux de dos… Faire face à ces désagréments tout en restant en forme durant la grossesse n’est pas une tâche aisée ! Pour préserver votre bien-être et favoriser le bon développement de votre bébé, maintenir des habitudes saines est pourtant essentiel. Le mot d’ordre : y aller en douceur et s’écouter. Transformez votre grossesse en une expérience enrichissante avec nos conseils Léro.

1. Faire de l’exercice pendant la grossesse

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas déconseillé de faire de l’exercice pendant la grossesse. Pour rester en forme enceinte, une activité physique régulière peut au contraire être très bénéfique. Il est toutefois indispensable de demander l’accord de votre médecin au préalable. La raison : certaines conditions médicales interdisent la pratique d’une activité physique. C’est le cas par exemple de l’hypertension causée par la grossesse ou d’une mauvaise croissance fœtale.

Si faire de l’exercice est autorisé en étant enceinte, certains sports doivent être évités. Parmi eux : l’équitation, les sports de contacts et les sports de combat.

2. Adapter l’intensité de l’exercice selon le trimestre de grossesse

Durant la grossesse, il est préférable de se concentrer sur les activités à faible impact et d’adapter l’activité en fonction de votre trimestre. Quelques suggestions :

  •   Premier trimestre : Pilates, marche, vélo, course à pied, natation, yoga, musculation.
  •   Deuxième trimestre : yoga, course à pied, natation, marche.
  •   Troisième trimestre : marche, sports aquatiques, tonification musculaire, gym low impact.

Le plus important ? Écouter votre corps. Puisque chaque grossesse est unique, il est important de détecter les signaux comme des étourdissements, des essoufflements ou des douleurs. Ajustez l’intensité de l’exercice ou changez d’activité si besoin. N’oubliez pas que l’objectif est de rester en forme enceinte – et non de vous surmener.

3. Favoriser les bons nutriments

Fruits, pizza, fromage, viande ou encore pâtisseries : les envies de grossesse provoquent des fringales irrésistibles, souvent sucrées. Pour continuer à adopter un régime équilibré et avoir tous les nutriments dont votre corps a besoin, veillez à inclure certains minéraux et vitamines dans vos assiettes comme le calcium, l’acide folique et le fer.

Pour le fer, par exemple, privilégiez des aliments comme la viande rouge, les œufs, les haricots ou les légumes-feuilles. L’acide folique est une vitamine clé qui contribue au développement du tube neural du bébé. On le trouve dans des aliments comme les légumes verts et les fruits rouges. Vous pensez manquer de certains nutriments clés pendant la grossesse ? Une supplémentation est un coup de pouce à ne pas négliger.

Pour les femmes enceintes, Léro propose un complément alimentaire spécifique : Léro Natalience. Il contient de nombreuses vitamines du groupe B – dont la vitamine B9 (l’acide folique) – ainsi que des omégas 3, du fer, du zinc, de l’iode et du sélénium. Grâce à sa formule complète, il favorise le développement normal du cerveau et des yeux du fœtus

>  À lire aussi : Complément alimentaire et allaitement maternel : le guide post-grossesse

4. Rester bien hydratée

Boire au quotidien est essentiel, notamment pendant la grossesse. En effet, l’eau participe à la formation du placenta et à la fabrication de liquide amniotique. Pour favoriser le bon développement de votre bébé, il est recommandé de boire environ 2 litres d’eau par jour. Si le goût de l’eau vous déplaît, essayez de l’aromatiser avec des fruits et légumes frais (citron, fraise, concombre…).

Une bonne hydratation aide également à rester énergique pendant la journée et à soulager certains désagréments liés à la grossesse comme la constipation. Enfin, n’oubliez pas de boire davantage avant et après l’activité physique et par temps chaud.

5. S’octroyer un repos de qualité

Rester en forme enceinte ne signifie pas rester active en permanence. Au contraire, votre corps doit pouvoir se reposer quand il en a besoin. Si vous vous sentez fatiguée, octroyez-vous du repos supplémentaire en faisant une sieste, en vous couchant plus tôt ou simplement en vous allongeant sur le canapé pour vous détendre.

6. Gérer son stress

Entre les nombreuses inquiétudes et questionnements sur votre future vie de maman, le voyage vers la maternité est parfois mouvementé ! Il est donc tout à fait normal de vivre intensément ses émotions, de se sentir nerveuse et anxieuse voire de se mettre à pleurer brusquement.

Pour gérer en douceur ces montagnes russes émotionnelles, cherchez des techniques de détente qui vous font du bien. Des activités pour calmer l’esprit comme la méditation ou le journaling peuvent aider. Vous pouvez également mettre en place une routine du soir relaxante ou programmer des rendez-vous avec d’autres futures mamans pour partager vos angoisses et vous encourager mutuellement.

Si vous êtes naturellement sujette au stress, nous avons développé Léro Natalience Relax. La formule de notre complément alimentaire bio contient de la laitue de mer source de magnésium ainsi que du brocoli riche en minéraux et vitamines. L’objectif : réduire la fatigue et vous aider à retrouver un meilleur équilibre nerveux.

>  À lire aussi : Créer du lien avec bébé pendant la grossesse

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

AdobeStock_368176126

4 secrets pour des jambes fines et légères

Picotements, douleurs, crampes ou encore gonflement… Découvrez comment retrouver des jambes légères avec...
lire la suite
Busserole

Busserole : la plante préventive des infections urinaires

Cystite, inflammation du rein, calculs… Les infections urinaires rendent notre quotidien difficile et...
lire la suite
Mère et son fils effectuant du yoga

Comment reprendre le sport en douceur après l'accouchement ?

Après un accouchement, il n’est pas toujours évident de reprendre une activité physique. Découvrez nos...
lire la suite
Jeune femme fatiguée qui se tient la tête au réveil dans son lit

Le cercle vicieux de l’irritabilité et des troubles du sommeil

Le deuxième symptôme le plus handicapant sur la vie d’une femme en ménopause est sans aucun doute les...
lire la suite