Croissance et fatigue chez l’ado : comment l’aider à retrouver la forme ?

Etudiante fatiguée en pleine révisions

Votre ado semble constamment fatigué ? Rien de plus normal : il grandit ! La poussée de croissance, associée à des facteurs comme le stress et l’alimentation, épuisent en effet son organisme. De ses 13 à 18 ans environ, ses muscles, ses os et ses organes se développent. Ajoutez à cela les changements hormonaux, et l’on comprend mieux pourquoi il se sent pataud, voire démoralisé. Voici quelques méthodes douces pour accompagner votre ado durant sa croissance. 

Contre le stress : une activité adaptée (et beaucoup d’écoute)

Comme les adultes, les adolescents sont soumis au stress. Examens, devoirs, rythme scolaire soutenu… Pour lui permettre de se défouler, rien de mieux qu’une activité physique ! En plus de son impact positif sur sa vie sociale, le sport permet d’oxygéner son cerveau, de stimuler la sécrétion de ses hormones de croissance et de favoriser un meilleur sommeil.

Si votre ado n’est pas un grand amateur de sport, une activité musicale ou artistique est tout aussi bien. Le but ? Qu’il puisse se détendre en dehors des cours. Attention toutefois à ce que l’activité ne le surcharge pas davantage. Cela aurait tout l’effet inverse !

Enfin, l’ado est soumis à des pressions environnementales parfois difficiles à gérer : éco-anxiété, mauvais climat à l’école, harcèlement scolaire, conflits familiaux, recherche de son identité, quête de sa future orientation… Chez l’ado, l’anxiété est l’une des causes principales de la fatigue. Si vous soupçonnez un problème, le dialogue et une écoute bienveillante seront l’une des clés pour l’aider à mieux traverser ce passage obligé vers l’âge adulte.

Pour soutenir sa croissance : une alimentation équilibrée

La croissance est un processus complexe où se développe l’ensemble de l’organisme. Pour répondre à ses besoins nutritionnels spécifiques, une alimentation équilibrée et variée est essentielle !

Boissons sucrées, graisses, nourriture transformée… Autant d’éléments qui peuvent aggraver la fatigue à la fois physique et mentale de votre adolescent. Afin qu’il mange plus sainement, essayez de varier les assiettes en privilégiant une alimentation riche en protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux, en particulier le fer et la vitamine C.

Contre la fatigue : un sommeil régulier

Un manque de sommeil ne fait qu’accentuer son état de fatigue. Au quotidien, il peut impacter sa vie quotidienne, son moral et ses capacités cognitives (mémorisation, concentration, etc.). Pour l’aider à retrouver un meilleur tonus, encouragez-le à garder un rythme avec des horaires de lever et de coucher réguliers en semaine. Déconseillez-lui également les longues siestes qui peuvent perturber son rythme.

Il a des difficultés à s’endormir ou fait des réveils nocturnes ? Les troubles du sommeil expliquent également la fatigue. L’une des clés : créer un environnement propice au calme et au bien-être. Le soir, encouragez-le à déconnecter en évitant les écrans (téléphone, séries TV, jeux vidéo) et en instaurant une routine sereine : douche chaude, musique apaisante, lecture et plus encore.

Contre la déprime saisonnière : la vitamine D

Le changement de saison met l’organisme à rude épreuve. Votre ado est davantage sujet à la fatigue et peut être affecté par une déprime saisonnière. Pour retrouver du tonus, faire le plein de vitamine D (la vitamine du soleil) est primordial, notamment pendant l’automne et l’hiver.

Différentes études ont mis en avant son rôle essentiel dans le fonctionnement normal du système immunitaire. La vitamine D participe à la prévention des infections virales (grippe, rhume, etc.) et des maladies auto-immunes. Les signes d’une carence sont notamment :

–       une fatigue ;

–       une faiblesse musculaire ;

–       des troubles du sommeil ;

–       une peau sèche ;

–       une sensibilité accrue à la déprime.

Pour faire le plein de vitamine D, une balade en plein air dès que le soleil réapparaît est fortement préconisée !  Vous pouvez également supplémenter toute votre famille avec des compléments alimentaires comme Léro Vitamine D3.

>  À lire aussi : Aide mémoire : 4 vitamines pour stimuler votre cerveau

Une fatigue durable peut également avoir une cause médicale. En cas de doute, n’hésitez pas à l’emmener voir un professionnel de santé. Enfin, rappelons que l’adolescence est une période de transition souvent difficile à traverser. La fatigue peut s’accompagner d’une perte d’appétit, d’irritabilité, d’isolement ou encore d’insomnies. Être vigilant, ouvert et à l’écoute aidera sûrement votre enfant à traverser cette étape intense, éprouvante et pleine de changements.

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

vitamines enfants

Vitamines pour enfants : lesquelles privilégier ?

L’utilisation des vitamines permet de soutenir le développement et la croissance des enfants. Nos conseils...
lire la suite
AdobeStock_591084426

Le sommeil et les réveils nocturnes chez l'enfant

Bien dormir, faire des nuits de 8h sans réveils, se sentir reposé en se réveillant le matin… Qui n’en...
lire la suite
AdobeStock_579334286

Alimentation du jeune enfant

Quels sont les aliments à apporter à votre enfant afin de lui assurer une croissance optimale ? Y a-t-il...
lire la suite
AdobeStock_572046995

Améliorer le transit chez le jeune enfant

La constipation chez l’enfant peut être chose courante. Celle-ci peut avoir différentes causes. Quelles...
lire la suite