Syndrome prémenstruel : 4 solutions naturelles pour moins souffrir

Femme allongée sur le canapé et dormant

Quelques jours avant l’arrivée de leurs règles, de nombreuses femmes souffrent de syndrome prémenstruel. Douleurs au bas du dos ou au ventre, ballonnement, maux de tête, anxiété, poitrine sensible, cette période est vécue comme un ascenseur émotionnel pénible et désagréable. Il existe autant de symptômes que de cycles et tout cela serait lié aux fluctuations hormonales. Pour améliorer votre bien-être physique et mental durant le syndrome prémenstruel, voici 4 solutions naturelles à appliquer au quotidien pour moins souffrir.

Soulager les douleurs grâce aux plantes

La nature à de nombreux bienfaits à offrir aux femmes. Durant ces quelques jours douloureux, les plantes seront de véritables alliées pour soulager vos maux de ventre et toutes les autres irrégularités du syndrome prémenstruel qui rendent cette période inconfortable. Sous forme de tisane ou de compléments alimentaires, certaines plantes sont particulièrement efficaces :

–        Le gattilier, aussi appelé poivre des moines : est traditionnellement utilisé pour soulager les douleurs à la poitrine et limiter certains effets du syndrome prémenstruel en agissant sur la régulation de l’hypophyse

–        La marjolaine : réputée pour calmer les douleurs musculaires et les règles douloureuses

–        L’onagre : sous forme d’huile, pour adoucir les douleurs mammaires, les maux de tête ou encore les ballonnements

–        Le pavot de Californie et la valériane : améliorent la qualité du sommeil et diminuent la tension nerveuse

La phytothérapie est riche de solutions adaptées à la sensibilité de chaque femme mais comporte des contre-indications. Pour une posologie adaptée aux besoins de chacune, nous vous invitons à consulter un professionnel connaissant les thérapies naturelles.

Adapter son régime alimentaire avant ses règles

À l’approche des règles, il est courant de ressentir une attirance particulière pour les aliments gras, notamment la junk food, ainsi que pour le sucré. Ce comportement alimentaire va pourtant à l’encontre du régime préconisé avant les menstruations.

Adopter une alimentation équilibrée, à base de poissons, viandes maigres, fruits et légumes joue un rôle fondamental dans votre bien-être en apportant toutes les vitamines et les nutriments nécessaires.

Évitez les menus trop riches en sel, comme les plats préparés ou les aliments frits, pour limiter la rétention d’eau et les ballonnements. Préférez également l’eau plate à l’eau gazeuse. Une bonne hydratation est d’ailleurs un élément clé pour ne pas ressentir d’inconfort digestif et limiter les risques de constipation.

Réduire l’anxiété grâce à l’activité physique

Le yoga, le Pilate, la gym douce ou le tai-chi ont un point commun : la relaxation par le mouvement. Pratiquer un sport doux réduit les tensions du corps et relâche l’esprit. La méditation permet également de mieux gérer les symptômes du syndrome prémenstruel, dont l’anxiété et le stress.

Pour stimuler la circulation de l’énergie dans le corps, vous pouvez aussi opter pour la marche à pied ou le vélo, à faible intensité.

Il est important de ne pas se forcer à pratiquer une activité physique et à respecter son corps si l’on se sent trop fatigué. Des massages du ventre, avec des huiles essentielles de géranium, de sauge ou de basilic, soulagent tout aussi efficacement certaines douleurs menstruelles. L’eau chaude, sous forme de bon bain ou de bouillotte, invite à la même détente grâce à son effet antalgique.

Avec ces différentes techniques, votre corps sera comme anesthésié contre les contractions musculaires et vous apprendrez à mieux gérer vos émotions. Des solutions bonnes pour le corps et l’esprit qui vous redonneront le sourire !

Booster l’organisme avec des compléments alimentaires

Certains symptômes psychiques ou physiques peuvent être atténués grâce à la prise de compléments alimentaires. Une supplémentation en magnésium sera toujours bienvenue pour lutter contre la fatigue, les sauts d’humeur et la sensation de déprime.

Pour profiter de son efficacité, il est intéressant de combiner sa prise avec de la vitamine B6. Elle permet par exemple le renouvellement des globules rouges, limite les risques de ballonnements et les effets de pesanteur.

Plusieurs traitements naturels permettent de diminuer les effets du syndrome prémenstruel. Pour savoir quelle méthode est la plus efficace sur soi, être à l’écoute de son corps est essentiel.

Léro a développé une formule naturelle et bio, à base d’alchémille, coquelicot et laitue de mer comme source de magnésium. Léro Règles douloureuses convient à toutes les femmes et jeunes femmes !

Si les douleurs sont persistantes ou à un degré anormalement élevé, une consultation médicale permettra de vérifier qu’il ne s’agit d’une pathologie plus importante, comme l’endométriose ou un kyste. Pour aller plus loin dans la lutte contre le syndrome prémenstruel, nous vous invitons à vous renseigner auprès de professionnels.

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Vigne Rouge

Vigne rouge : l'allié contre les troubles circulatoires

La feuille de vigne rouge aide à diminuer la sensation de jambes lourdes et améliore la circulation....
lire la suite
flore-intime

Comment prendre soin de sa flore intime ?

La flore intime désigne ces milliards de bactéries et de micro-organismes vivant à l’intérieur du vagin....
lire la suite
Couple en cuisine préparant des plats avec légumes

L’alimentation en première intention

L’alimentation, tout le monde en parle ! Et pour cause, nous mangeons au minimum 3 fois par jour… C’est...
lire la suite
Jeune couple en voyage heureux qui profite du paysage et de la nature

Exploration de ma nature cyclique – La Femme aimante en moi

L’exploration de notre nature cyclique, c’est aussi et surtout un chemin vers la connaissance de Soi...
lire la suite