Ça y est, la famille s’est agrandie ! Vous rentrez enfin à la maison avec bébé, et vous avez fait le choix d’allaiter. Même si l’allaitement est quelque chose de naturel, cela n’en reste pas moins que ce n’est pas évident pour toutes les femmes. Il est donc primordial d’en connaître les bienfaits afin de consolider son choix. Tout comme pendant la grossesse, vous devez (cette fois-ci via votre lait) nourrir une autre personne que vous-même. Découvrez quelques règles incontournables pour un allaitement serein.

Pourquoi allaiter ?

  • Un choix avant tout

L’allaitement n’est pas forcément quelque chose d’inné pour toutes les femmes. Certaines le ressentent comme une évidence, d’autres plus sceptiques ne savent pas trop quoi en penser, quand d’autres refusent catégoriquement de donner le sein à leur enfant. Et c’est là que la notion de choix prend tout son sens. Si vous avez décidé de ne pas allaiter, ne culpabilisez pas ! Dites-vous que si vous l’aviez fait à contre cœur, votre enfant l’aurait ressenti. Telle une vraie éponge, un enfant capte toutes vos émotions, vos joies ou vos contrariétés. Si vous avez décidé de ne pas allaiter, assumez votre choix, parce que vous avez le droit de faire ce choix-là. L’allaitement est avant tout une question de conviction et d’envie…

  • Des bienfaits mutuels

Si vous avez décidé d’allaiter ou si vous hésitez encore en faisant la liste « des pour et des contre », voici un petit rappel qui vous aidera sans doute à vous décider :

  • Les bienfaits de l’allaitement pour bébé :
  • Le lait maternel est l’aliment idéal qui répond parfaitement aux besoins de votre bébé. C’est un aliment « sur mesure », tant en termes de quantité que de qualité, et qui évolue au fur et à mesure que bébé grandit, aussi bien au cours de la journée, mais aussi au cours d’une même tétée. D’une manière générale, on pourrait dire que le lait maternel est un vêtement de haute couture sur mesure pour votre bébé, là où le lait en poudre (sans pour autant le dénigrer) est un vêtement de prêt à porter.
  • Le lait maternel a de ce fait des conséquences positives sur votre bébé. Il aide à l’éveil des goûts, contribue au développement du système immunitaire (et en cette période hivernale, permet de réduire les risques de bronchiolite) et du système digestif ainsi que cérébral. De plus, il réduit sur le long terme les risques d’obésité.
  • Enfin, et c’est sans doute le point le moins négligeable : il permet de créer un lien mère-enfant privilégié, que certains papas pourraient vous envier !
  • Les bienfaits de l’allaitement pour vous :
  • En termes de prévention, l’allaitement est au top ! Il diminue les risques de cancers du sein et des ovaires, diminue le risque des diabètes de type II, et diminue les risques cardiovasculaires et d’hypertension.
  • Côté pratique : allaiter vous permet d’avoir un aliment tout prêt, en permanence à la bonne température, à une quantité adaptée à votre bébé ! Oubliez donc l’achat d’une boite de lait en poudre un dimanche soir à la pharmacie de garde. Question économie, ce n’est pas mal non plus !
  • Enfin, l’hormone liée à la lactation, l’ocytocine, favorise la contraction de l’utérus, l’aidant à reprendre sa taille et sa place d’avant grossesse plus rapidement.

Enfin, que vous ayez décidé d’allaiter 1 mois, 6 mois, 1 an ou plus, peu importe, les effets seront toujours bénéfiques le temps de l’allaitement.

Un allaitement serein

  • Le repos avant tout

L’arrivée d’un bébé n’est jamais de tout repos. Après un accouchement plus ou moins fatiguant et éprouvant mentalement et physiquement, le retour à la maison est l’occasion de se poser. Sauf que bébé ne l’entend pas de cette oreille ! Il a faim, et réclame la tétée toutes les 2h. Quoiqu’on en dise, allaiter n’est pas de tout repos pour la maman (contrairement au lait en poudre qui peut être donné par les deux parents, là… c’est plus compliqué !). Apprenez donc à vous reposer ! Profitez des nombreuses siestes de votre bébé pour en faire de même. Le repassage et le ménage attendront (à moins que votre partenaire ne s’en charge !)

L’allaitement est avant tout un travail d’équipe entre votre conjoint, vous et votre bébé !

  • Le démarrage

Allaiter, c’est comme pour tout : dès que c’est nouveau, il faut trouver ses marques et ses repères, et cela peut parfois prendre du temps !

Le plus compliqué dans l’allaitement, c’est donc le démarrage. Trouver la bonne position (tant pour vous que pour votre bébé), trouver la bonne place. Que vous soyez assise ou allongée, dans le lit ou dans un fauteuil, dans un lieu public ou chez vous, vous trouverez forcément toujours une position adaptée pour profiter pleinement de ce moment rien qu’à vous deux.

Un bébé qui n’a pas une position adéquate finira par tirer sur vos seins, créant inévitablement des crevasses, et donc pour vous des douleurs, qui finiront par engendrer l’arrêt de l’allaitement.

Prenez donc le temps de vous installer ! Si bébé pleure deux minutes de plus parce que c’est long, et que vous voulez bien faire, ce n’est pas grave. Après tout, vous n’êtes pas à deux minutes près de pleurs. Faites-vous confiance, voilà le secret d’un allaitement réussi.

Alimentation et allaitement

Voilà 9 mois que vous vous privez de manger et de boire ce que vous voulez ! Bonne nouvelle, ce temps est révolu !

  • Une alimentation équilibrée

Le principal quand on allaite, c’est de manger équilibré, varié et adapté aux besoins de l’enfant.

Tout d’abord, il est indispensable d’avoir 3 repas par jour et de rajouter si nécessaire une collation (à adapter en fonction des tétées).

Ensuite, rien de très original en ce qui concerne votre alimentation :

  • Des fruits et des légumes à profusion (au moins 5 portions par jour)
  • Des féculents à chaque repas (selon l’appétit)
  • Des protéines 1 à 2 fois par jour (viandes, poissons, œufs)
  • Des produits laitiers à raison de 3 à 4 fois par jour (l’allaitement réduisant fortement le calcium, il est important de manger beaucoup d’aliments qui en apportent)

Ne vous réjouissez pas trop vite, certains aliments sont tout de même à apporter en quantité limitée, tels les produits sucrés et les matières grasses.

  • Et côté boisson ?

Le lait maternel étant constitué d’environ 90% d’eau, il apparaît indispensable de boire de l’eau plus que de raison pendant votre allaitement. D’autant plus si votre bébé nait en été.

Les boissons riches en caféine ne sont pas à proscrire, mais à limiter au maximum. De même que l’alcool, qui n’est plus interdit, mais qui est toléré dans certaines circonstances et à certaines conditions.

  • Aliments à privilégier ou à proscrire selon la lactation

Toutes les femmes ne sont pas égales quant à la quantité de lait produit. Pour cela, sachez que certains aliments peuvent augmenter la lactation. Parmi eux, on retrouve les graines de fenouil, la levure de bière, ou encore le fenugrec.

A l’inverse, certains aliments pourraient diminuer la quantité de lait. Ils sont donc à proscrire pendant l’allaitement. Parmi eux, on peut parler de la menthe, de l’oseille, du chou, de la sauge ou encore du persil.

Léro Natalience

Pour être sûre d’apporter à votre bébé tout ce dont il a besoin en termes de vitamines et de minéraux, Léro a créé un complément alimentaire destiné aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes.

Chaque ingrédient a été soigneusement choisi pour ses fonctions fondamentales :

  • Du DHA (oméga 3), qui contribue à la fonction cérébrale du bébé
  • Des vitamines du groupe B, qui contribuent à des fonctions psychologiques et nerveuses normales
  • De l’iode, pour un fonctionnement optimal de la thyroïde
  • Du fer et de la vitamine B12, qui participent à la formation normale des globules rouges
  • De la vitamine D, indispensable pour une ossature et une dentition normale, contribuant de plus à une calcémie normale.

A raison d’une capsule par jour, Léro Natalience vous apporte tous les micronutriments indispensables pendant l’allaitement.

Conclusion: L’allaitement est une décision qui doit être mûrement réfléchie, et pour laquelle personne ne pourra vous jeter de blâme. Il n’y a pas d’allaitement parfait ! Il y a le vôtre, celui que vous allez donner à votre enfant, et quoi de plus beau que de continuer à lui offrir un peu de vous, de continuer à nourrir cette relation si belle et unique que vous avez déjà entretenue pendant 9 mois…

A propos de l’auteur

Fanny Holstaine. Pharmacienne toulousaine, expatriée au Pays Basque, Fanny Holstaine est passionnée par son métier mais surtout par les médecines naturelles, telles que l’aromathérapie, la phytothérapie, l’homéopathie, les Fleurs de Bach, la micronutrition ou encore la mycothérapie. Autant d’outils qui lui permettent d’améliorer simplement le quotidien de ses patients car, conseiller les gens, leur donner des astuces, répondre à leurs demandes et donc à leurs attentes est son quotidien.

Autres articles

Vitamines et allaitement

Ça y est, la famille s’est agrandie ! Vous rentrez enfin à la maison avec bébé, et vous avez fait le choix d’allaiter. Même si l’allaitement est quelque chose de naturel, cela n’en reste pas [...]