À quel âge peut-on prendre des compléments alimentaires ?

Jeune fille prenant un complément alimentaire

Au quotidien, les compléments alimentaires constituent de véritables coups de pouce pour soutenir l’organisme, combler certains déficits et répondre à des besoins spécifiques. C’est pourquoi ils sont utiles en de nombreuses circonstances, pour les adultes comme les plus petits. Mais à quel âge peut-on donner un complément alimentaire à son enfant ? Nos conseils.

Quel est l’âge minimum pour prendre des compléments alimentaires ?

Il n’existe aucune règle précise. La prise de compléments alimentaires n’est pas conditionnée à un âge minimum et dépend avant tout des besoins de l’enfant. En règle générale, ils sont prescrits par un médecin ou par un pédiatre pour pallier un déficit, pour prévenir une carence ou pour renforcer l’organisme suite à une maladie. Habituellement, il s’agit de :

  •   La vitamine D

La supplémentation est possible dès la naissance afin de soutenir la croissance osseuse. Elle s’avère notamment nécessaire chez les enfants qui ne sont pas suffisamment exposés au soleil. La posologie dépend de l’âge et du mode d’alimentation (allaitement, lait artificiel…).

  •   Le fluor

Cet oligo-élément joue un rôle dans la reminéralisation de l’émail des dents. Sa prescription n’est possible qu’à partir de 6 mois après un bilan fluoré réalisé par un dentiste ou par un pédiatre. Elle intervient notamment lorsque le risque de développer des caries est important. Depuis 2017, il n’est plus possible de donner du fluor dès la naissance.

  •   La vitamine K

Elle est parfois prescrite en prévention aux bébés nourris au sein.

D’autres compléments alimentaires peuvent être prescrits comme de la vitamine A, du fer ou du calcium (si la consommation quotidienne de lait est insuffisante). En dehors de ces cas spécifiques, il n’est généralement pas nécessaire de donner un complément alimentaire à un enfant. Une alimentation variée et équilibrée suffit à apporter les vitamines, minéraux et acides gras essentiels à son développement.

Le saviez-vous ?

En France, seule la vente de compléments alimentaires adaptés aux enfants dès 3 ans est autorisée. Si vous prévoyez de supplémenter votre enfant hors prescription médicale, assurez-vous que le produit soit adapté à son âge.

Supplémenter un enfant : quels sont les risques ?

Le choix de supplémenter son enfant lors d’une carence ne doit pas être pris à la légère. Un surdosage en vitamine A, en vitamine D ou en zinc par exemple, peut avoir des conséquences néfastes sur sa santé. Il est recommandé d’obtenir un avis médical et de suivre attentivement les dosages indiqués sur la prescription.

Notez également que la prise de compléments alimentaires doit être ponctuelle et limitée dans le temps.

Bon à savoir : pour une prise facilitée, les compléments alimentaires adaptés aux plus petits sont présentés sous forme de petites pastilles ou de sirops au goût agréable. À partir de 7-8 ans, un enfant peut prendre des gélules ou des comprimés à avaler.

Fatigue, perte d’appétit, insomnie… Les compléments alimentaires à la rescousse ?

Un complément alimentaire n’est pas seulement recommandé pour supplémenter une alimentation déséquilibrée. Il peut répondre à des problématiques spécifiques comme des troubles du sommeil, une situation stressante ou un transit perturbé.

Chez Léro, nous avons ainsi développé des compléments alimentaires aux arômes de fruit et adaptés aux enfants dès 3 ans :

Il contribue à stimuler l’appétit de l’enfant. Présenté sous forme de solution buvable, il est aromatisé à l’orange afin de rendre sa prise plus agréable.

Pour soutenir l’immunité de l’enfant, il contient de l’extrait d’échinacée, de pépins de pamplemousse et de propolis. Il possède également un délicieux goût naturel de fraise.

Pour le confort quotidien de l’enfant, cette solution buvable à l’arôme naturel de Cola aide à calmer la gorge et à faciliter la respiration.

Rentrée scolaire, vie familiale perturbée, mauvaise hydratation… Autant de facteurs pouvant perturber le transit. Notre complément alimentaire contient du jus de pruneau concentré et de l’extrait de menthe poivrée pour favoriser la digestion des plus jeunes.

Il associe de l’extrait de camomille, de tilleul et de ballote noire afin de contribuer à réduire la nervosité de l’enfant et l’aider à lutter contre les troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes…).

>  À lire aussi : Le sommeil et les réveils nocturnes chez l’enfant

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

pepins courges

7 bienfaits surprenants des pépins de courge

Véritables bombes nutritionnelles, les pépins de courge ont de nombreuses propriétés. Ils participent...
lire la suite
Femme qui allaite

Complément alimentaire et allaitement maternel : le guide post-grossesse

Pendant l’allaitement, les compléments alimentaires permettent de compléter les bienfaits du lait maternel...
lire la suite
grignoter

Comment arrêter de grignoter entre les repas ?

Vous ressentez l’envie de grignoter tout et n’importe quoi entre les repas ? Céder régulièrement à la...
lire la suite
Femme épluchant de la grenade sur une planche en bois.

Le plus grand bienfait de la grenade : son pouvoir antioxydant

Apprenez-en plus sur le principal bienfait de la grenade : son excellent pouvoir antioxydant ! Découvrez...
lire la suite