Echinacea : la plante aux nombreux bienfaits

Echinacée

L’échinacée (ou l’echinacea) est une plante médicinale originaire des grandes plaines d’Amérique du Nord. Qualifiée de « super-plante », elle a été utilisée pendant des siècles pour combattre les infections respiratoires et soigner les morsures de serpent. Semblable à des marguerites, elle est aujourd’hui cultivée en Europe et égaye nos jardins grâce à leurs belles pétales roses. Il existe neuf espèces d’échinacées, mais trois sont utilisées en phytothérapie : l’echinacea angustifolia, purpurea et pallida. Elles regorgent de bienfaits avérés et scientifiquement reconnus pour notre santé. Quels sont-ils ? Quand et comment consommer l’échinacée ? Les conseils de Léro

L’échinacée pour renforcer ses défenses naturelles

L’échinacée est la plante de prédilection pour soutenir le système immunitaire de façon naturelle. Reine des plantes dites « immunostimulantes », elle contribue à renforcer les réponses de votre corps en cas d’agression bactérienne ou virale. Elle constitue ainsi une véritable alliée pour votre organisme, notamment pendant l’hiver où les maladies virales circulent vite. Tonifiante, elle est également idéale lors d’une période de fatigue ou de stress.

Son autre atout ? L’échinacée est une plante conseillée à toute la famille. Vous pouvez ainsi l’utiliser en prévention en cure pour « armer » votre organisme avec Léro Immunité. Ce complément alimentaire est dédié à toute la famille et peut se prendre dès 3 ans. Il s’agit d’une solution buvable au goût naturel de fraise, sans sucres ajoutés, contenant des extraits d’échinacée, de pépins de pamplemousse et de propolis. Une formule complète qui associe 3 actifs bio et naturels pour contribuer au soutien de l’immunité.

Le saviez-vous ?

Le mot « échinacée » vient du grec ancien « ekhinos » qui signifie oursin ou hérisson. Ce nom lui a été donné en raison de son disque central à l’aspect épineux.

L’échinacée pour apaiser les infections respiratoires

L’échinacée est un puissant antibactérien à l’action antivirale et anti-infectieuse. C’est pourquoi elle est surtout connue pour aider au traitement d’un rhume, grippe, angine, sinusite, bronchite… ou toutes autres infections de la sphère ORL de manière générale. En prévention, elle permet également de limiter l’apparition d’infections respiratoires en stimulant la production d’anticorps et des cellules immunitaires.

Il est possible de la consommer en infusion. Pour cela, infusez quelques racines d’échinacée dans de l’eau bouillante pendant 8 à 10 minutes. 3 tasses maximum par jour sont recommandées. Il est également possible de la mélanger avec d’autres plantes comme le romarin, le thym ou la menthe poivrée. Notre conseil : achetez-la bio dans une herboristerie ou un magasin de santé naturelle.

Vous pouvez également opter pour une cure préventive, en avalant 20 gouttes de teinture mère (ou alcoolature) le matin pendant 3 semaines.

>  À lire aussi : 5 solutions naturelles contre le rhume

L’échinacée  pour lutter contre les problèmes de peau

En usage externe, l’échinacée a également des propriétés antibactériennes, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Elle est régulièrement utilisée en dermatologie pour traiter des inflammations et petites ulcérations comme les plaies, l’eczéma, les furoncles, les abcès, les piqûres d’insectes… et aider à la cicatrisation en stimulant le renouvellement cellulaire de l’épiderme. Par ailleurs, cette plante est aussi employée dans le traitement de l’acné.

Plusieurs utilisations possibles :

  • avec une pommade ou crème, qui doit contenir au minimum 15 % d’échinacée pourpre en jus ;
  • en compresse pour aider à la cicatrisation de poussée d’herpès, panaris ou furoncle. Faites infuser une pincée d’échinacée séchée, laissez refroidir puis appliquez une compresse imbibée sur la zone concernée.
  • en cure en avalant 20 gouttes de teinture mère le matin, pendant 3 semaines.

L’échinacée pour les infections urinaires

L’échinacea purpurea est l’espèce qui contribue à soigner et prévenir naturellement une cystite, qu’elle soit chronique ou occasionnelle. Grâce à ses propriétés antibactériennes, elle aide en effet à éliminer les bactéries qui s’accrochent aux parois des organes du système urinaire.

>  À lire aussi : 6 trucs et astuces naturels contre la cystite

En infusion, en solution buvable, en décoction, en teinture, en capsules… L’échinacée peut s’utiliser et se consommer de diverses façons. Mais attention : l’échinacée, comme de nombreuses plantes, possède des contre-indications. Elle est notamment déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans ainsi qu’aux personnes souffrant de maladies auto-immunes (sclérose en plaques, etc.) ou dégénératives. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin.

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Jeune homme d'affaires au bureau devant son ordinateur en train de se moucher

6 astuces naturelles contre le nez qui coule

Le rhume et l’allergie sont généralement à l’origine d’un nez bouché avec un écoulement nasal, des éternuements...
lire la suite
Radis noir

Le radis noir : un aliment détoxifiant et stimulateur des défenses immunitaires

Retrouvez la santé grâce aux bienfaits du radis noir : un aliment détoxifiant et dépuratif, qui agit...
lire la suite
Homme dormant paisiblement dans son lit

Le sommeil

Différentes études ont prouvé l’importance d’un sommeil de qualité dans le maintien d’un système immunitaire...
lire la suite
AdobeStock_641642755

Acerola, une grande source de vitamine C

Véritable concentré de vitamine C, l’acérola présente de nombreux bienfaits pour la santé. Nos conseils...
lire la suite