Lamier blanc : les bienfaits de la fausse ortie

Lamier

Le lamier blanc, ou ortie blanche, est une plante sauvage comestible et médicinale qui pousse en abondance dans nos forêts. Originaire d’Eurasie, elle possède des feuilles ressemblant à celles de l’ortie. Elle se distingue de cette dernière en offrant, lorsqu’elle fleurit, de belles fleurs blanches. Depuis des siècles, cette plante connaît un fort succès en phytothérapie en raison de ses nombreux bienfaits intéressants pour la santé. Quels sont-ils ? Comment consommer cette plante ?

Quelles sont les vertus du lamier blanc ?

Le lamier blanc, de son nom botanique Lamium album, est une plante très polyvalente et appréciée pour ses nombreuses propriétés médicinales. Tour d’horizon de ses principaux bienfaits :

Expectorant

Riche en flavonoïdes et saponosides, le lamier blanc est un excellent expectorant. Souvent conseillé en cas de bronchite ou de rhume, il permet une meilleure respiration et aide les bronches à évacuer l’excès de mucosité en fluidifiant les sécrétions.

>  À lire aussi : 5 solutions naturelles contre le rhume

Diurétique

Cette plante est également reconnue pour ses bienfaits diurétiques et dépuratifs. Elle permet de drainer et détoxifier l’organisme en favorisant l’élimination des toxines et l’excès d’eau par voie rénale et urinaire. Elle est également utilisée dans le traitement des infections urinaires comme les cystites ou les problèmes de miction.

Antidiarrhéique et astringent

Les propriétés astringentes, digestives et vasoconstrictrices font du lamier blanc un véritable allié en cas de diarrhées, ballonnements et troubles gastro-intestinaux. Il contribue en effet à la bonne production de la bile et soulage les douleurs hépatiques et vésicales. On l’emploie également pour apaiser les crises d’hémorroïdes, varices, ulcères et brûlures.

 Adoucissant et émollient

Le lamier blanc est composé de mucilages, des substances émollientes, hydratantes et purifiantes. Il est ainsi idéal pour apaiser les irritations de l’épiderme et lutter contre les desquamations (pellicules) et démangeaisons du cuir chevelu. Appliqué en lotion, il contribue à purifier la peau et les cheveux gras.

Gynécologique

Sur le plan gynécologique, l’ortie blanche est reconnue pour apaiser les symptômes du syndrome prémenstruel et aider à mieux vivre cette période particulière (avant et pendant le cycle). Elle contribue également à soulager les douleurs menstruelles, réguler le flux sanguin trop abondant et réduire les pertes blanches (leucorrhées). Elle est ainsi souvent recommandée en phytothérapie aux femmes souffrant de règles irrégulières, douloureuses ou d’anémie.

Le saviez-vous ?

Le lamier blanc fait partie de la famille des Lamiacées, qui regroupe de nombreuses plantes aromatiques telles que le basilic, la menthe, les sauges et la sarriette.

Comment utiliser le lamier blanc ?

Sa partie médicinale se nomme la sommité fleurie et permet de nombreuses utilisations possibles. Son atout : elle ne présente aucune contre-indication connue.

  •   En tisane : faites infuser une cuillère à soupe de plantes sèches pour une grande tasse d’eau. Son goût est assez fade : n’hésitez pas à la mélanger avec d’autres plantes aromatiques comme la menthe, le thym, le romarin ou l’hibiscus.
  •   Alcoolature : vous pouvez préparer une teinture mère maison à partir de la plante fraîchement cueillie. Une fois prête, une cure de 30 gouttes diluées dans de l’eau, 3 fois par jour, est conseillée. Il est également possible de la trouver en magasin de santé naturelle. Le dosage est généralement indiqué sur l’étiquette.

Notre conseil : si vous souhaitez consommer du lamier blanc pour drainer l’eau et les toxines, ou pour soulager le syndrome prémenstruel, un complément alimentaire existe : Léro Hydracur Boost. Cette boisson est formulée à base de cinq plantes (guarana, thé vert, chiendent, chicorée et fenouil) reconnues pour favoriser l’élimination rénale et aider au confort digestif.

  •   En compresse pour apaiser les inflammations de la peau, varices et brûlures.
  •   En bain de siège pour traiter les hémorroïdes et la leucorrhée.
  •   En eau de rinçage pour lutter contre les desquamations, pellicules et apaiser les démangeaisons du cuir chevelu. Pour cela, préparez une décoction concentrée avec la sommité fleurie. Autre astuce : écrasez la plante sèche en poudre et mélangez-la dans un shampoing neutre liquide ou solide.

Le saviez-vous ?

Le lamier blanc est une plante comestible au goût subtil de champignon. Vous pouvez également la cueillir afin de manger ses fleurs et ses jeunes feuilles crues en salade, ou hachées et mélangées avec des pommes de terre ou une omelette par exemple. Elles peuvent aussi être consommées cuites, comme des épinards, ou préparées en soupe avec d’autres légumes.

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

pepins courges

7 bienfaits surprenants des pépins de courge

Véritables bombes nutritionnelles, les pépins de courge ont de nombreuses propriétés. Ils participent...
lire la suite
grignoter

Comment arrêter de grignoter entre les repas ?

Vous ressentez l’envie de grignoter tout et n’importe quoi entre les repas ? Céder régulièrement à la...
lire la suite
Nopal

Nopal : la plante coupe-faim

Le nopal, plus connu sous le nom de « figuier de barbarie » ne produit pas seulement de délicieux...
lire la suite
Arret de la cigarette : un homme casse une cigarette

Sevrage tabagique : les méthodes douces pour rompre avec la dépendance

« Cette fois c’est décidé… j’arrête ! ». Si prendre la décision de stopper définitivement la cigarette...
lire la suite