La déprime saisonnière est une forme de dépression passagère qui s’installe à l’automne et qui dure en général jusqu’au printemps.

Elle s’explique par des journées de plus en plus courtes avec une lumière qui se fait rare et des températures fortement à la baisse. Résultat, nous sommes continuellement fatigués, stressés, irritables et en perte de motivation. Toute activité, même anodine devient une contrainte et nous attendons une seule chose : le soir pour se blottir sous la couette. Nous dormons de plus en plus bien que nous continuons à être fatigués. De plus, notre appétit augmente, surtout sous forme de fringales entre les repas.
Ces symptômes ne doivent pas être pris à la légère car ils peuvent cacher une véritable dépression. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin traitant.
Voici cependant quelques règles simples à suivre pour passer le cap et traverser plus facilement l’hiver :

Profitez au maximum des rayons du soleil :
En effet, des études prouvent que la forte baisse de l’ensoleillement est la principale cause de la baisse de notre moral en hiver. Les journées sont plus courtes et le passage à l’horaire d’hiver n’arrange rien. De plus, la luminosité est environ 20 fois moins importante en hiver qu’en été. Dans les pays nordiques où les journées ne durent que quelques heures en hiver, on parle d’ailleurs de véritables dépressions qui touchent jusqu’à une personne sur 6.
Il est donc vivement conseillé d’ouvrir rideaux et volets afin de laisser rentrer au maximum les rayons du soleil ; la lumière artificielle ne remplacera jamais la lumière du soleil. N’hésitez pas à orienter vos meubles (canapé, fauteuils) afin que vous soyez baignés de lumière lorsque vous vous y installez. Vous pouvez également installer des miroirs pour refléter le soleil et ainsi intensifier la luminosité. Même si les températures sont très basses, profitez des dimanches ensoleillés pour sortir!
Notez qu’il existe aujourd’hui des lampes de photothérapie qui produisent une lumière se rapprochant à celle du soleil. Il est conseillé de s’exposer 1h par jour au maximum. Avant d’utiliser la luminothérapie, il est important de s’assurer de l’absence d’atteinte ophtalmologique pouvant être aggravée par ce type de « traitement ».
La lumière permet également de bloquer la production de mélatonine par votre corps. Cette hormone est normalement produite majoritairement la nuit et vous permet de vous endormir. Vous vous sentirez ainsi moins fatigués tout au long de la journée.

Pratiquez régulièrement une activité physique :
En effet, le sport permettra de vous maintenir en forme et de vous défouler pour lutter contre le stress. De plus, vous sécréterez des endorphines qui procurent une sensation de bien-être.
Privilégiez le sport en journée (sur l’heure du déjeuner en semaine) car il augmente la fréquence cardiaque et le soir, il peut vous gêner pour trouver le sommeil.
N’hésitez pas à faire une cure de vitamines et d’oligoéléments qui vous aideront à maintenir votre organisme en forme, notamment avec du magnésium qui aide à éliminer l’acide lactique responsable des crampes et des courbatures.

Couchez-vous tôt :
En effet, le sommeil est d’autant plus réparateur si vous vous couchez à des heures raisonnables. Pour vous aider vous pouvez avoir recours à des compléments alimentaires contenant de la mélatonine. Elle permettra de réduire votre temps d’endormissement. Pour que ce soit efficace, il est impératif de se mettre dans l’obscurité (ne pas lire ou regarder la télévision en attendant le sommeil car la mélatonine ne fonctionne que dans le noir. Parlez-en à votre pharmacien qui vous conseillera au mieux.

Evitez de grignoter :
Le grignotage oblige votre corps à digérer en continu ce qui n’est pas très bon pour lui. De plus, cela risque de vous amener à faire un régime au printemps…
Vous pouvez faire appel à des compléments alimentaires contenant des extraits de racine de konjac. Ces extraits contiennent du glucomannane qui est une fibre présentant des propriétés d’absorption de l’eau. Cette fibre peut gonfler plus de 200 fois son propre volume et vous permettra ainsi de ressentir un sentiment de plénitude de l’estomac plus rapide.

Faites appel aux plantes ou à la micro-nutrition pour vous aider :
En effet il existe de nombreux complexes de plantes ou d’oligoéléments efficaces dans la prise en charge du stress ou de la fatigue. Ainsi si vous être stressés, pensez à la mélisse qui est une plante apaisante et si vous êtes fatigués au ginseng qui a des vertus stimulantes. Elles peuvent être associées à des minéraux pour en augmenter l’effet. Là aussi parlez-en à votre pharmacien qui vous conseillera les produits les mieux adaptés à vos besoins.

Si les signes de déprime ne passent pas au cours de l’hiver ou s’intensifient, il est recommandé d’en parler à votre médecin traitant qui pourra mettre en place un traitement approprié.

A propos de l’auteur

Pharmacienne toulousaine, expatriée au Pays Basque, passionnée par mon métier mais surtout par les médecines naturelles, telles que l’aromathérapie, la phytothérapie, l’homéopathie, les Fleurs de Bach, la micronutrition ou encore la mycothérapie. Autant d’outils qui me permettent d’améliorer simplement le quotidien de mes patients car, conseiller les gens, leur donner des astuces, répondre à leurs demandes et donc à leurs attentes… Voilà mon quotidien.

Autres articles

  • La déprime saisonnière

La déprime saisonnière

La déprime saisonnière est une forme de dépression passagère qui s’installe à l’automne et qui dure en général jusqu’au printemps. Elle s’explique par des journées de plus en plus courtes avec une lumière qui [...]

  • Stress et troubles du sommeil

Stress et troubles du sommeil

Le stress est un mal de notre époque. Une étude américaine a montré qu’environ 80 % des consultations médicales seraient, directement ou non, dues au stress. L’une des conséquences est la diminution de la qualité [...]