L’eschscholtzia, une plante pour lutter contre les troubles du sommeil

Plante eschscholzia

Malgré son nom difficile à prononcer, l’eschscholtzia, ou « pavot de Californie », est une fleur qui apaise l’esprit et calme les émotions. Considérée comme un anxiolytique naturel par les phytothérapeutes, elle constitue un coup de pouce intéressant contre les réveils nocturnes. Vous souffrez de stress et de troubles du sommeil ? Découvrez les bienfaits de cette plante.

L’eschscholtzia, une alliée pour votre sommeil

L’eschscholtzia (Eschscholzia californica Cham.) appartient à la famille des Papavéracées, comme le coquelicot. Ces plantes ont la particularité de renfermer de nombreux alcaloïdes, des substances à l’action sédative. Grâce à son pouvoir anxiolytique confirmé par plusieurs études*, l’eschscholtzia contribue à lutter contre les problèmes d’anxiété chronique et de sommeil.

De par ses propriétés, cette plante se présente ainsi comme une alternative douce aux somnifères. Elle est traditionnellement utilisée en herboristerie pour :

–       faciliter l’endormissement ;

–       améliorer la qualité du sommeil ;

–       diminuer les réveils nocturnes fréquents ;

–       apaiser les états de stress, de nervosité ou d’angoisse.

Le saviez-vous ?

Le pavot de Californie est utilisé depuis des siècles. Traditionnellement, les Amérindiens le consommaient pour aider les enfants à s’endormir ou à soulager les coliques et migraines. Lorsqu’il est arrivé en Europe au XIXe siècle, un autre nom lui est donné : « Eschscholtzia », en hommage au botaniste Johann Friedrich von Eschscholtz. Aujourd’hui, cette plante est enregistrée dans la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française.

Comment utiliser l’eschscholtzia ?

Dépourvue de toxicité, l’eschscholtzia est une plante sans dépendance ni accoutumance. En raison de ses effets, elle se prend idéalement le soir avant le coucher. Il existe plusieurs façons de profiter de ses bienfaits :

–       en gélules : suivre la posologie recommandée sur la notice ;

–       en teinture-mère : 100 à 150 gouttes le soir ;

–       en extrait fluide (EPS) : 40 gouttes dans un peu d’eau avant le coucher, à renouveler en cas de réveil nocturne ;

–       en tisane : 3 à 5 g par jour dans une tasse d’eau bouillante. Attention à son goût amer et au risque de se lever la nuit pour se rendre aux toilettes.

Pour favoriser une meilleure relaxation, il est possible de l’associer à de la valériane, de la verveine, de la mélisse ou encore de la fleur d’oranger. La prise concomitante d’alcool ou de somnifères est toutefois fortement déconseillée.

Précautions d’emploi : comme de nombreuses plantes, l’eschscholtzia est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitantes. La Commission européenne recommande également de ne pas l’utiliser avant 18 ans. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé.

Stress et sommeil : quelles solutions naturelles ?

Au quotidien, vous êtes sujet au stress, à l’irritabilité et à la fatigue ? Pour vous aider à retrouver des nuits plus sereines, nous vous suggérons :

Il est idéal pour une utilisation immédiate et se pulvérise sous la langue avant le coucher ou lors d’un réveil nocturne. Pour vous aider à retrouver un meilleur sommeil, il associe de la mélatonine (l’hormone du sommeil) et de l’extrait de coquelicot. Tout comme l’eschscholtzia, cette fleur fait partie de la famille des Papavéracées et possède des propriétés calmantes similaires.

Grâce à sa formule complète, il contribue à retrouver un équilibre émotionnel et participe à la réduction de la fatigue. Les capsules contiennent de la rhodiole rose, du magnésium, de la vitamine E végétale ainsi que des vitamines du groupe B.

Enfin, il est possible de se préparer à dormir dans les meilleures conditions en adoptant quelques bonnes habitudes :

–       éteindre les écrans (tablette, télévision, etc.) au moins une heure avant le coucher ;

–       éviter le thé ou le café après 16 h et modérer l’alcool pendant le repas ;

–       adopter un rythme régulier avec des heures fixes pour le lever et le coucher ;

–       investir dans une literie confortable ;

–       dormir dans une chambre fraîche (en dessous de 19°C idéalement) ;

–       profiter au maximum de la lumière naturelle en extérieur : marche, activité sportive, café en terrasse, etc.

 

*Notes : ses propriétés sédatives ont été confirmées par plusieurs études, notamment :

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Homme âgé souriant

3 bonnes habitudes à prendre pour prévenir les troubles de la prostate

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui peut continuer de grandir avec l’âge....
lire la suite
plan rapproché sur les pieds d'une femme avec chaussettes face à la montagne avec neige

Prévenir naturellement la dépression saisonnière

Souffrez-vous tous les ans à la même période hivernale de déprime, d’une baisse d’énergie, de motivation...
lire la suite
Jeune femme naviguant sur son téléphone avant de dormir

Le rôle de la lumière sur notre humeur

Dans le rythme solaire, en fin de journée, la lumière devient de plus en plus faible pour laisser place...
lire la suite
Jeune femme déprimée regardant par la fenêtre

Dépression : 3 conseils naturels pour aller mieux

Perte d’intérêt, de confiance en soi, insomnie, anxiété, irritabilité… Si vous souffrez de ces symptômes,...
lire la suite