L’onagre bisannuelle (Oenothera biennis) est une plante dont les fleurs jaunes donnent des petites graines riches en acides gras. Pressées à froid, elles permettent d’obtenir de l’huile d’onagre reconnue pour ses nombreuses vertus. Pourquoi et comment l’utiliser sur votre chevelure ? Nos conseils.

Les vertus de l’huile d’onagre pour les cheveux

Très appréciée des marques de cosmétiques naturelles, l’huile d’onagre constitue un composant de premier choix. La raison ? Sa teneur exceptionnelle en acides gras polyinsaturés (oméga-6 et oméga-3) qui permettent de nourrir les cheveux, la peau et les ongles en profondeur. L’huile d’onagre est également riche en vitamine E, ce qui en fait un excellent antioxydant naturel.

Ses propriétés réparatrices contribuent à :

–   nourrir et assouplir la fibre capillaire asséchée ;

–   redonner brillance et force aux cheveux dévitalisés.

Elle convient particulièrement aux cheveux cassants et abîmés par des éléments comme la coloration, le soleil, le chlore ou le sel pendant l’été.

Le saviez-vous ?

Les fleurs de l’onagre ont une particularité étonnante : elles sont photosensibles et ne s’ouvrent qu’à la tombée de la nuit. C’est pourquoi cette plante est également surnommée la « primevère du soir » ou « belle de nuit ».

Comment utiliser l’huile d’onagre pour les cheveux ?

Véritable alliée beauté pour les cheveux, l’huile d’onagre s’emploie de plusieurs façons :

  •   Par voie externe

Un massage du cuir chevelu suivi d’un masque avant-shampoing contribue à nourrir les cheveux dévitalisés. Pour procéder, chauffez l’huile végétale dans vos mains et appliquez-la sur les longueurs et les pointes. Enroulez votre tête avec une serviette chaude, laissez poser quelques heures (ou toute la nuit idéalement) puis lavez vos cheveux avec un shampoing doux.

Pour les cheveux très secs et cassants, l’huile d’onagre peut s’utiliser en association avec l’huile de ricin et l’huile de bourrache, toutes deux riches en acides gras essentiels. Autre possibilité : ajouter une goutte d’huile d’onagre à votre shampoing et après-shampoing lors du lavage.

Enfin, pour ces messieurs, l’huile d’onagre aide à nourrir et apporter de la brillance aux barbes sèches. Il est conseillé d’appliquer quelques gouttes 2 à 3 fois par semaine à l’heure du coucher. Aucun rinçage n’est nécessaire.

  •   Par voie orale

L’huile d’onagre se consomme en cure sous forme de gélules. Pour vous aider à retrouver des cheveux en meilleure santé, Léro Phanères est un complément alimentaire contenant de l’huile d’onagre ainsi que des oméga-3 et de la cystine, un composant clé de la kératine.

Bon à savoir

De par ses propriétés nutritives, l’huile d’onagre s’utilise aussi sur la peau en cas de sécheresse cutanée, d’eczéma ou de psoriasis. Pour les peaux ternes, sèches, déshydratées ou présentant les premiers signes du vieillissement, nous avons conçu Léro Derm. Avec une formule complète contenant de l’huile d’onagre, de l’huile de poisson et de la vitamine E, il contribue à retrouver une peau plus souple et ferme.

>  À lire aussi : Tout savoir sur l’huile d’onagre : bienfaits et vertus pour votre santé

Huile d’onagre : quelles contre-indications ?

Si les effets secondaires sont rares, un surdosage peut entraîner des signes tels que des maux de tête, des nausées, des diarrhées et des troubles gastro-intestinaux. Lors d’une prise par voie orale, respectez toujours les dosages conseillés.

La prise d’huile d’onagre est contre-indiquée en cas de prise de :

–   phénothiazines ;

–   anticoagulant, antiplaquettaire ou autre traitement associé ;

–   antibiotiques ;

–   corticostéroïdes.

Elle est également déconseillée aux personnes épileptiques, aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans. Si vous prenez un traitement médicamenteux, n’hésitez pas à solliciter l’avis de votre professionnel de santé.