Vigne rouge : l’allié contre les troubles circulatoires

Vigne Rouge

La vigne rouge (Vitis vinifera) est un arbuste à tiges grimpantes cultivé en Europe depuis l’Antiquité. À partir du XVIIe siècle, son raisin est employé pour produire du vin, tandis que ses feuilles en forme palmée servent à des fins thérapeutiques. Elles sont en effet réputées pour leurs propriétés vasoconstrictrices qui favorisent une meilleure circulation sanguine et aident à retrouver des jambes légères au quotidien. Léro vous en dit plus.

Quels sont les bienfaits de la vigne rouge ?

En phytothérapie, la vigne rouge est employée pour

  •   Améliorer la circulation sanguine

Cette plante est reconnue depuis des siècles pour donner du tonus à la circulation. Son efficacité en cas d’insuffisance veineuse a été démontrée par plusieurs études cliniques. La raison de son efficacité ? Ses feuilles, riches en anthocyanes, des substances dont le rôle est de protéger le système circulatoire. Elles contiennent également des flavonoïdes, notamment de la quercétine et du kaempférol, qui renforcent la paroi des petits vaisseaux sanguins. La vigne rouge agit à la fois sur la microcirculation sanguine et la circulation générale et permet ainsi de diminuer le syndrome de jambes lourdes et fatiguées.

  •   Ses vertus antioxydantes

La vigne rouge est riche en oligo-proanthocyanidines (OPC), des tanins aux propriétés antioxydantes qui permettent de protéger les cellules du corps contre le stress oxydatif et le vieillissement prématuré. Preuve de son efficacité, elle a également fait l’objet de nombreuses études scientifiques dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires.

Quand utiliser de la vigne rouge ?

La vigne rouge aide à soulager de nombreux problèmes de circulation et préserver une bonne santé cardiovasculaire. Elle constitue un allié naturel en cas de :

  •   Jambes lourdes et gonflées

La sensation de jambes lourdes est causée par de l’insuffisance veineuse : la circulation sanguine est trop lente, et l’eau va alors s’accumuler dans les tissus. C’est ce qui donne cette impression désagréable de lourdeur et fait gonfler les membres inférieurs (mollets, chevilles et pieds). La vigne rouge participe à réactiver la circulation sanguine, diminue le passage de l’eau vers les tissus en les resserrant et réduit considérablement la douleur liée aux jambes gonflées.

En complément de sa prise, vous pouvez adopter quelques gestes supplémentaires comme :

–       surélever vos jambes ;

–       les rincer avec un jet d’eau fraîche des pieds jusqu’à en haut des cuisses ;

–       pratiquer un massage avec du gel mentholé ;

–       faire rouler une balle (golf, tennis) sous la plante des pieds ;

–       marcher, car une position assise ou debout prolongée contribue à la sensation de jambes lourdes.

  •   Rougeurs sur le visage et rosacée

La vigne rouge facilite le retour veineux et renforce la paroi des petits vaisseaux sous la peau (les capillaires), à l’origine des rougeurs. Sa prise aide notamment à améliorer l’aspect externe de veines inesthétiques et apporte des effets décongestionnants.

  •   Problèmes veineux et circulatoires variés

La vigne prévient de nombreux maux et lutte notamment contre les hémorroïdes, les varices, le syndrome prémenstruel et les migraines. Elle permet également de limiter les troubles de la ménopause (bouffées de chaleur et insuffisance veineuse).

>  À lire aussi : Nos astuces naturelles pour mieux vivre sa ménopause

Consommer la vigne rouge pour des jambes légères

Pour retrouver des jambes plus légères, la vigne rouge peut se consommer en prévention (au début de la journée par exemple). Sa prise est souvent conseillée l’été, car la chaleur dilate les veines et accentue la sensation de jambes lourdes.

Elle est disponible en compléments alimentaires sous différentes formes :

–       solution buvable ;

–       en gélules ;

–       en comprimés ;

–       en infusion.

Pour un usage externe, de nombreux gels à base de vigne rouge sont proposés en parapharmacie et magasins de produits naturels. Vous pouvez l’appliquer sur les jambes pour un effet rafraîchissant immédiat.

Bon à savoir : la vigne rouge ne fait pas l’objet de contre-indications formelles. En raison de son action vasoconstrictrice, elle est cependant déconseillée aux personnes prenant des traitements anticoagulants ou antiplaquettaires. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin.

>  À lire aussi : 6 astuces naturelles pour soulager les jambes lourdes

nos conseils santé

Pour vous sentir mieux dans votre corps, votre tête et votre vie.

Les bouffées de chaleur lors de la ménopause

Ménopause : comment calmer les bouffées de chaleur ?

Les bouffées de chaleur sont l’un des troubles les plus courants et désagréables de la ménopause. Que...
lire la suite
Femme allongée sur le canapé et dormant

Syndrome prémenstruel : 4 solutions naturelles pour moins souffrir

Ballonnement, maux de tête, anxiété, poitrine sensible, les syndromes prémenstruels touchent de nombreuses...
lire la suite
Jeune femme en cuisine préparant un plat sentant un flacon d'huiles essentielles

Les Huiles Essentielles

L’aromathérapie, ou l’utilisation des huiles essentielles, fait désormais partie de l’arsenal thérapeutique...
lire la suite
AdobeStock_240013290-scaled-1